Marie Beguin 

Textile Design

Design textile

Jardin, collection de tissus


Le terme jardin a été choisi pour nommer cette collection de tissus. Il correspond à une poétique qui représente l’esprit dans lequel elle a été conçue. Pour chaque personne, ce mot est chargé de souvenirs et lié à une notion de bien être. L’évocation du mot en soi me plaît.


Dans un jardin il y a le coté entretenu, le côté composé et réfléchi, mais il a aussi la part d’incontrôlable : il est en évolution permanente et il est sujet au temps qui passe. Ces deux notions cohabitent aussi dans l’acte créatif d’expérimentation. 


Les recherches développées en  tissage et impression pour la première branche de la collection jardin s'articulent autour de l'idée du faux uni. La couleur en est le sujet central. Les tissus sont destinés à l'ameublement et la décoration d'intérieur. 


L'inspiration principale de la seconde branche de la collection « jardin » est l’origami… et plus particulièrement le pliage enfantin qu’est la cocotte en papier. La poésie de l’objet évoquant l’enfance et le jeu a infiltré les tissus qui la compose.


Ces recherches textiles sont des variations autour du volume et de la trace de celui ci lorsqu’il retrouve son état plat ; les lignes des motifs sont issues des plis de l’origami déplié. 


D’une recherche à l’autre ces lignes deviennent tour à tour des charnières invitant l’utilisateur à mettre le tissu en volume, une trace graphique, ou les points de liages d’un tissage multi-couches.

 

Dans certains cas la matière induit un développement des tissus dans l’espace et la destine donc autant à une application par un concepteur dans le cadre d’aménagements spatiaux, que par un designer ou un styliste pour la mise en volume.


Dans d’autre cas, la matière aborde la notion de profondeur, non le volume à proprement parler… Ces tissus invitent donc eux aussi à prendre l’espace en considération. 


Quant à elles, les légères structures en nids d’abeilles, outre leurs propriétés transparentes possèdent aussi des qualités d’absorption acoustique excellentes suivant la matière dans laquelle elles sont tissées. (Le nylon est utilisé pour une légèreté et une transparence maximale, le mohair est utilisé pour obtenir un aspect vaporeux a même d’absorber des fréquences sonore).

 

 

Outil gratuit et accessible à tous

Créer un site Internet gratuit

Frémissements


Textiles inspirés par un texte de Eugène Savitzkaya. Le frémissement de la vie est saisi dans mes recherches graphiques et textiles.


Voilà qu'on apprend le goût des petites robes de tissu léger qu'il faudra reconnaître comme les différents stades de la métamorphose des insectes ailés ou les trois cents figures du vol de l'hirondelle.

 

On est si près d'une hirondelle qu'on peut en humer le frémissement.

 

Extrait du roman "Exquise Louise" de Eugène Savitzkaya. 2003. édition minuit.(page 57)

 


Vertige Horizontal 


Paysages linéaires horizontaux, steppes monochromes tout en nuances, yourtes à la structure de saule démontable, tissus des robes desquels subtilement se dégage un motif en ton sur ton, matières brutes mais pourtant raffinées…

Le temps, la poussière, le contact avec le cheval donnent aux vêtements usés une patine incomparable, indissociable des coutumes nomades du peuple mongol, libre comme le vent dans la steppe…

Cet esprit et cet univers qui le caractérise m’a fascinée et a éveillé mon inspiration.